Urbex sanatorium CHM HL Vexin Paris photo preventorium Dolhain - Alexis.Coquerel.fr

Sanatoriums désaffectés

Un Sanatorium est complexe médical spécialisé dans le traitement de la tuberculose. Ils sont construits principalement au début du XXeme siècle, dans des régions isolées de la pollution. Le soleil (pour ses vertus désinfectantes et reconstituantes), l'air frais et le repos constituaient les principaux axes de la thérapie. Parmi les lieux visités voici les plus notables :

- Le Sanatorium du Vexin est construit entre 1931 et 1933 par les architectes Edouard Crevel et Paul-Jean Decaux dans la commune d'Aincourt, sur la colline de la Bucaille. Il est composé de 3 pavillons identiques de 220 mètres de long, espacés de 400 mètres, chacun conçus pour accueillir 150 malades. Une vaste foret de pins des Vosges entoure ces 3 bâtiments, devant recréer des conditions climatiques proches de celles de la moyenne montagne. Chaque niveau possède ainsi une terrasse compartimentée avec des paravents pour isoler chaque chambre. L'ancien pavillon des femmes (le plus au Nord) est abandonné depuis 1980, le pavillon des hommes (le plus au Sud) depuis 2001, complètement dévastés, il ne reste malheureusement plus aucune trace de l'activité qui s'y déroulait autrefois. Le pavillon des enfants (au milieu) a été restauré en Hopital depuis 2004.

- Le préventorium Dolhain d'une capacité de 150 lits est construit dans les années 50 pour soigner les enfants prétuberculeux. Le domaine est vendu en 1990 lors d'une vente aux enchères à un homme d'affaire allemand, pour la somme de 10,6 millions de francs.

- Le sanatorium HL fut construit début 1900, il est l'un des premiers établissement de ce genre construit en France. Placé sur un plateau à 1000m d'altitude, les effets du climat apportent de nombreux effets bénéfiques aux patients atteints de tuberculose pulmonaire.

- Le sanatorium CHM est construit au début des années 30 et s'achève après la seconde guerre mondiale. Implanté en lisière de la forêt, il comporte plusieurs ailes articulées autour d'un hall central. L'établissement est transformé en centre de convalescence après 1970.